Recrutement de profils atypiques et autodidactes

logo recrutement autodidacte

Recrutement de profils atypiques et autodidactes

Recrutement d’autodidactes – Cabinet Recrudidakt

Le recrutement d’autodidactes permet bien souvent d’acquérir du personnel qualifié et très compétent, ayant souvent évolué dans des situations et des contextes aussi différents que riches d’enseignements.

Recrutement d’autodidactes en France

recrutement d'autodidactes

Recrudidakt, premier cabinet de recrutement largement ouvert aux autodidactes

En France les entreprises restent souvent frileuses a embaucher du personnel autodidacte. La barrière du diplôme est encore très grande.

Pourtant, les mêmes entreprises admettent l’intérêt de ne plus rester sur des postes figés, et que les salariés qui sont les plus investis et travaillent le plus sont aussi ceux qui ont le moins de temps pour passer des diplômes et faire des formations continues ou suivre des parcours de VAE.

L’autodidaxie en entreprise est au contraire une grande qualité : elle montre la capacité des personnes à évoluer au sein d’une entreprise, leur volonté et leur capacité d’apprendre et de transmettre, leur loyauté et une motivation à toute épreuve.

On peut donc trouver parmi les profils autodidactes des personnes :

  • Ayant une « large vision » de leur métier
  • Une approche forte de leur environnement de travail
  • Capable de répondre à un grand nombre de sollicitations et situations.

Apprendre par soi même : les autodidactes au service des recrutements difficiles

Pour autant tous les profils atypiques et autodidactes ne sont pas des perles rares.

Il y a un juste milieu où se trouve la vraie valeur ajoutée entre un profil trop lisse et rigide et un profil peu expérimenté.

Recrudidakt met toute son expertise en ressources humaines pour permettre de trouver des candidats adéquats face aux postes et aux sollicitations des entreprises. Une étude approfondie de la demande permet de cibler des critères précis.

Le focus se fait parfois plus sur la personnalité ou encore sur les compétences effectives plus que sur leur validation théorique (diplôme, formation).

Gilles LECOINTRE